Lot 6 de Villiot Rapée : immeuble de 62 logements

publié le 18 novembre 2011

Depuis une vingtaine d’années, l’îlot Villiot-Rapée, situé à l’angle de la rue Villiot et du quai de la Rapée (12e) fait l’objet d’une dynamique de démolition-reconstruction orchestrée par Paris Habitat-OPH.
Dernier né de ce projet : le lot 6 de l’îlot qui s’inscrit dans la 3e phase de construction.

Maîtrise d’ouvrage et gestionnaire : Paris Habitat-OPH
Localisation : 38 quai de la Rapée et 19 rue Villiot, à Paris 12ème
Nombre/type des logements :  62 logements qui vont du T1 au T6 avec une majorité de T3 et T4 de type PLUS

Depuis une vingtaine d’années, l’îlot Villiot-Rapée, situé à l’angle de la rue Villiot et du quai de la Rapée (12e) fait l’objet d’une dynamique de démolition-reconstruction orchestrée par Paris Habitat-OPH.
Dernier né de ce projet : le lot 6 de l’îlot qui s’inscrit dans la 3e phase de construction.

Implantée au coeur de l’îlot, l’opération de Hamonic+Masson est invisible depuis la rue Villiot sinon par un porche percé dans le front bâti de l’immeuble réalisé par Cohen et Guedj en 2008.
Elle est masquée par des immeubles de bureaux, et on ne l’aperçoit que subrepticement depuis le quai de la Rapée au hasard d’une faille dans le linéaire des logements récents.

Une parcelle enclavée donc, avec des avantages induits par cette position : une protection contre le bruit de la ville, la domesticité d’un site en clairière, mais aussi la générosité des retraits et des espaces au sol qui font qu’au-dessus le ciel est immense et la lumière afflue.

Ce projet de 62 logements a été conçu de façon à être accessible partout et pour tous.

Ainsi, si l’ensemble du projet est conforme à la réglementation issue de la loi du 11 février 2005, Paris Habitat-OPH, en association avec la Ville de Paris, a choisi d’aller au-delà en réalisant 10 logements ULS (Unité de Logements Spécialisés) destinés à accueillir des personnes lourdement handicapées. Le projet est réceptionné depuis le 27 juillet 2011.