ÉTUDES ET DONNÉES
 

Les données sur l’intermédiation locative

publié le 14 janvier 2019 (modifié le 14 novembre 2019)

Le programme national d’intermédiation locative permet de développer à partir du parc privé une offre locative nouvelle à loyer conventionné, destinée à accueillir des ménages en difficulté pour accéder à un logement autonome.

Le dispositif implique l’intervention d’un « tiers social » (généralement une association) entre le propriétaire et le locataire et apporte un ensemble de garanties (paiement des loyers, remise en état du logement, accompagnement social des occupants) et d’avantages fiscaux.

Il existe deux dispositifs d’intermédiation locative structurants en Ile-de-France : Louez Solidaire et sans risque financé par la ville de Paris et mis en œuvre sur le territoire parisien ; Solibail financé par l’État et mis en œuvre dans le reste du territoire.

Les données relatives à l’intermédiation locative sont issues de Solibail au 31/12/2018 et proviennent du service de l’accès au logement et de la prévention des expulsions de la DRIHL et de Louez Solidaire au 31/12/2018, données transmises par la direction du logement et de l’habitat à la Mairie de Paris. Elles sont diffusées aux échelles communale, intercommunale et départementale.

Les dispositifs d’intermédiation locative correspondent à la mobilisation de logements classiques. Toutefois, afin de pouvoir réaliser des comparaisons avec les autres données du socle exprimées en nombre de places, le dispositif d’intermédiation locative est également quantifié en nombre de places dans le socle de données : en moyenne, un logement mobilisé est considéré comme étant équivalent à 3,4 places (moyenne observée).

Figurent dans le socle de données, aux échelles : communale, de l’EPT, intercommunale, départementale et régionale :

  • Nombre de logements en intermédiation locative (Source : Solibail et Louez Solidaire au 31/12/2018)
  • Nombre de logements en intermédiation locative (Source : Solibail et Louez Solidaire au 31/12/2017, calcul à l’aide du nombre moyen de places par logement : 1 logement en IML = 3,4 places)