Trophées bois Ile-de-France 2016 le palmarès logement

publié le 22 novembre 2016

Pour la troisième année consécutive, Francîlbois, l’interprofession régionale forêt-bois d’Île-de-France, soutenue par la Région Île-de-France, les services régionaux de l’État et le Comité National pour le Développement du Bois, a remis, en septembre 2016, les prix des Trophées Bois Île-de-France, destinés à valoriser les opérations bois réalisées dans notre région.

Le logement, social ou privé, y a toute sa part.

Catégorie « Logements collectifs et groupés »

OSICA Grand Paris Habitat a reçu le premier prix de la catégorie « Logements collectifs et groupés » pour un bâtiment de 17 logements en R+5 à Montreuil.

- Le bâtiment a été construit en ossature bois. Il est à noter que la cage d’ascenseur autoportante est constituée de panneaux de bois massif.
- La consommation énergétique ne dépasse pas 50 kWh/m²/an (dont 15 kWh/m²/an pour le chauffage), sans recours aux énergies renouvelables et en intégrant les questions liées au confort d’été.

► Dans la même catégorie, Paris Habitat s’est vu attribuer le deuxième prix pour la construction d’une résidence étudiante rue des Cascades (Paris 20ème).

- La résidence a été construite entièrement en bois sur une parcelle exiguë et peu accessible : structure porteuse, parement des façades, sol des coursives, escalier.
- L’ensemble des éléments, y compris les espaces de bains et sanitaires, a été préfabriqué et assemblé sur site.

Catégorie « Logements individuels, surélévations et extensions »

► Dans la catégorie « Logements individuels, surélévations et extensions », le premier prix a été attribué à une maison individuelle ayant bénéficié d’une surélévation (Paris 14ème).

Une structure en panneaux de bois massif revêtus de zinc permet un montage rapide. La superficie supplémentaire permet de créer trois nouvelles chambres.

Pourquoi construire en bois ?
 
- Rapidité de mise en œuvre grâce aux méthodes de préfabrication,
- Souplesse des assemblages d’ossature in situ,
- Réduction des nuisances de chantier permettant de s’adapter aux situations les plus complexes d’accessibilité de chantier, de remplissage des « dents creuses », de surélévation et de réhabilitation.
 
Autant d’atouts dans une région à forte densité de population, où la construction et la rénovation des logements constituent une priorité des pouvoirs publics et des professionnels.

En savoir plus :
Le site internet du Comité national pour le développement du bois (CNDB) : http://www.cndb.org/