Structures d’hébergement et personnes accueillies

publié le 25 février 2013

Selon cette enquête, sur des chiffres de 2008, l’Ile-de-France offre 26 % des places d’accueil pour adultes et familles en difficulté sociale, alors qu’elle ne concentre que 18 % de la population française.
Avec une moyenne de 2 places pour 1 000 habitants, c’est l’une des deux régions françaises les plus équipées.

L’enquête ES 2008 est une enquête nationale conduite par la DREES qui s’adresse aux établissements accueillant des adultes ou des enfants en difficulté sociale qui relèvent des champs de compétence de l’État ou des collectivités locales (Conseils généraux).
Le dispositif d’hébergement francilien repose sur un dispositif généraliste qui regroupe l’ensemble des structures d’hébergement dédiées aux personnes ou familles en difficulté quelle que soit leur situation administrative. Ces structures offrent des places d’hébergement d’urgence, de stabilisation et d’insertion.
Parallèlement, des capacités d’hébergement sont mobilisées à destination des demandeurs d’asile et des réfugiés. Ce dispositif spécifique inclut les places en centres d’accueil pour demandeurs d’asile (CADA) et les places en centres provisoires d’hébergement (CPH).
La liste des établissements enquêtés est issue principalement du fichier national des établissements sanitaires et sociaux (répertoire Finess) ; elle a cependant été complétée pour les maisons relais, les autres centres d’accueil et les organismes conventionnés au titre de l’allocation de logement temporaire (ALT) sur la base d’éléments fournis par les directions départementales des affaires sanitaires et sociales (DDASS) et par le ministère en charge du logement.
L’enquête fournit un inventaire des établissements sociaux au 15 décembre 2008, leur capacité d’accueil, une description des principales caractéristiques du personnel exerçant dans ces établissements et une description des personnes présentes, hors hébergement d’urgence, à cette même date. Elle permet également d’avoir des informations sur les sorties au cours de l’année 2008 (hors hébergement d’urgence) et sur les personnes hébergées en urgence dans les centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS), la nuit du 3 au 4 février 2009.
Cette enquête est déclarative et les données sont fournies par les établissements.
Cette publication concerne uniquement les établissements pour adultes et familles et n’évoque donc pas les données caractérisant les établissements pour les enfants et les adolescents.
Les nuitées d’hôtel mobilisées en nombre important (plus de 8 000 en décembre 2008) par des associations, sur le financement de l’État, pour un hébergement complémentaire à celui proposé par les établissements, ne font pas partie du champ de cette enquête (pas plus que celles mobilisées sur le financement des collectivités locales).
Dans cette publication, les places « parisiennes » sont uniquement celles localisées à Paris.
A elle seule, l’Île-de-France offre 26 % des places d’accueil pour adultes et familles en difficulté sociale, alors qu’elle ne concentre que 18 % de la population française. Avec une moyenne de 2 places pour 1 000 habitants, c’est l’une des deux régions françaises les plus équipées.
La présente note s’appuie sur les travaux d’analyse d’ES 2008 sur le champ national menés par Thierry MAINAUD pour la DREES, intitulés « Les établissements accueillant des adultes et des familles en difficulté sociale » (note n°738 de septembre 2010) et « L’hébergement social (hors urgence) : 70 000 personnes sans logement accueillies en établissements » (note n°766 de juin 2011).

Le document en téléchargement (format pdf - 611.9 ko - 25/02/2013)