Se chauffer au bois en limitant les émissions de particules fines

publié le 1er mars 2018

Pour limiter cette pollution, il faut, si possible se doter d’un appareil performant qui consomme peu de bois, apporte davantage de confort thermique et pollue moins, mais aussi brûler du bois sec et entretenir correctement son appareil.

Des gestes simples expliqués dans le dépliant édité par les services de l’État et l’ADEME : Plaquette chauffage au bois (format pdf - 735.8 ko - 01/03/2018)

Bon à savoir

29% des particules fines émises en Île-de-France sont dues au chauffage au bois individuel, dont plus de 50% proviennent des flambées d’agrément, le reste émanant du chauffage principal et d’appoint.

Bien s’équiper et bien utiliser son installation de chauffage au bois, c’est bénéficier de :
+ d’économies,
+ de performance,
+ de confort et de sécurité,
et c’est – polluer.

Télécharger les guides pratiques de l’ADEME