Solidarités Nouvelles pour le Logement crée le 1er logement social « PLAI adapté », à très bas loyer, à Paris

publié le 27 janvier 2015 (modifié le 28 juillet 2015)

L’État s’est engagé à créer, avec les bailleurs sociaux, 5 000 logements « à très bas loyer » pour les ménages les plus modestes.
Solidarités Nouvelles pour le Logement a répondu à cet appel et inaugure le premier logement dit « PLAI adapté » (Prêt Locatif Aidé d’Intégration) à Paris dans ce cadre.

Accueillir des personnes en grande précarité : un logement « PLAI adapté »

L’objectif de SNL est de proposer des logements à des personnes qui ne parviennent pas à
trouver de solution dans le parc social.
Les locataires de SNL n’ont, pour 80% d’entre eux, aucune expérience locative préalable et ils vivent en moyenne avec des revenus inférieurs de 28 % au seuil de pauvreté.

En 2013, la Ville de Paris a proposé à SNL de prendre en charge un logement lui appartenant dans le 11e arrondissement, un deux pièces de 24 m², très dégradé.
L’acquisition et la réhabilitation du logement par SNL en 2014 ont été possibles grâce aux
volontés conjointes de :

  • La Ville de Paris, qui a vendu ce logement à Solidarités Nouvelles pour le Logement avec un abattement de 70 %,
  • L’État, qui a accordé des financements supplémentaires dit « PLAI adapté » pour
  • faire de ce logement un logement très social, au loyer adapté à des personnes en situation particulièrement fragile,
  • De partenaires privés (Fondation Abbé Pierre, Crédit Agricole) qui ont contribué au financement de l’opération,
  • Et de Solidarités Nouvelles pour le Logement, qui a apporté les fonds propres, mené l’opération et accompagnera les futurs locataires.

Les locataires s’acquitteront d’un loyer modeste (pour un couple, moins de 100 € charges comprises après déduction des APL, soit 4€/m²).

Le projet de Solidarités Nouvelles pour le Logement : l’accompagnement indissociable du logement
Les locataires de SNL n’ont pas seulement besoin d’un logement, mais également d’un accompagnement pour retrouver une stabilité, résoudre des difficultés sociales, professionnelles,
administratives, et être en mesure de faire face à leurs responsabilités locatives.
C’est pourquoi les travailleurs sociaux exercent un accompagnement social professionnel et les
bénévoles des groupes locaux proposent une relation de proximité, à la fois collective et
individuelle. Le relogement en dehors de l’association est l’aboutissement de ce parcours et
intervient en moyenne après 3 ans dans le logement SNL.
Au 1er janvier 2015, SNL Paris gère 183 logements, répartis en copropriété dans 16 arrondissements parisiens.