Signature du plan de sauvegarde de la Copropriété « Espace » au Mée-sur-Seine

publié le 25 juillet 2018

Le 27 juin 2018, la convention de Plan de sauvegarde de la Copropriété Espace a été signée par le Maire du Mée-sur-Seine, Franck Vernin, le Directeur général adjoint de l’Anah, Christian Mourougane, le représentant la Communauté d’agglomération Melun Val-de-Seine, Jérôme Guyard Maire de Saint Fargeau Ponthierry, et le chef du service de l’Habitat et de la Rénovation urbaine de la DDT de la Seine et Marne, Charles Tamazount.


La convention de plan de sauvegarde poursuit et amplifie la dynamique de l’OPAH CD, qui avait abouti à la réalisation d’une première tranche de travaux d’un montant de 533 208€ TTC en 2016.

Le plan de sauvegarde a identifié un coût total prévisionnel de l’opération d’un montant de 3,3 M€ pour lequel des subventions publiques à hauteur de 3M€ pourront être mobilisées (Anah, CRIF, CAMVS, Ville du Mée-sur-Seine et FEDER).

Construite entre 1980 et 1988, la copropriété Espace en Seine-et-Marne se compose de cinq bâtiments, de R+5 à R+8, totalisant 98 logements et 8 commerces et services en rez-de-chaussée. Elle est située dans le quartier des Courtilleraies, classé en Politique Prioritaire de la Ville. Ce quartier a bénéficié du Premier Programme de Rénovation Urbaine, achevé en 2016.

Depuis 2009, la ville du Mée-sur-Seine en Seine-et-Marne mobilise l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (Anah), la Région Ile-de-France (label CDSR) et la Communauté d’Agglomération Melun Val-de-Seine pour accompagner cette copropriété.

Après la mise en place d’une OPAH-Copropriété dégradée achevée en 2016, la signature d’un plan de sauvegarde permettra à la ville du Mée-sur-Seine de finaliser le redressement de cette copropriété qui présente des signes d’extrêmes fragilités, tels qu’un bâti très dégradé et de très forts impayés.