Révision du Plan de Protection de l’Atmosphère : le logement premier concerné.

publié le 10 juin 2016 (modifié le 13 juin 2016)

Le 22 janvier 2016, le préfet de région et le préfet de police ont lancé la révision du Plan de protection de l’atmosphère (PPA) d’Île-de-France. Ce projet de révision a pour objectif l’amélioration de la qualité de l’air et vient compléter les dispositions prévues dans la loi de transition énergétique pour la croissance verte (Zones à Circulation Restreinte, Plans Climat Air Énergie Territoriaux), ainsi que l’appel à projet national Villes Respirables en cinq ans.

En Île-de-France, le secteur des bâtiments résidentiels et tertiaires est la première source d’émissions de particules PM2,5 et de composés organiques volatiles non méthaniques.

En effet, sans que l’on en ait toujours conscience, nos modes de vie sédentaires contribuent fortement à l’émission de polluants atmosphériques, notamment via le chauffage des logements et des bureaux.

C’est ainsi que 93 % des émissions de particules du secteur résidentiel sont liées au chauffage. Cela explique en partie les épisodes de pollution aux particules qui interviennent en hiver.

Pour faciliter la plus large appropriation de ces questions par les citoyens et l’ensemble des acteurs concernés et favoriser les échanges, un site internet dédié à la qualité de l’air vient d’être mis en ligne.

Informez-vous sur les problématiques de la qualité de l’air et le processus de révision du Plan de protection de l’atmosphère et donnez votre avis sur le site :

Toutes les contributions sont les bienvenues !