Rénovation énergétique

 

Les enjeux et les objectifs de la rénovation énergétique des logements en Île-de-France

Un impératif environnemental
L’objectif est de baisser de 15 % la consommation d’énergie des bâtiments d’ici à 2022. Le secteur du bâtiment est à l’origine de 45 % de la consommation d’énergie finale et de 27 % des émissions de gaz à effet de serre.

Un levier pour l’économie
La filière de la rénovation énergétique compte des dizaines de milliers d’emplois et des centaines de millions d’euros de chiffres d’affaires. En Île-de-France, le secteur du bâtiment compte plus de 110 000 entreprises de moins de 20 salariés (source : SIREN 01/01/2015) employant 125 470 salariés (source : ACOSS 2016).

Une nécessité sociale
864 000 ménages franciliens sont en situation de précarité énergétique. Lutter contre la précarité énergétique peut améliorer le confort des ménages et leur pouvoir d’achat en réduisant les factures d’énergie.

Des objectifs quantitatifs et qualitatifs sont fixés par le Schéma régional du climat, de l’air et de l’énergie (SRCAE) et inscrits dans le Schéma régional de l’habitat et de l’hébergement (SRHH), soit,

125 000 logements à réhabiliter chaque année jusqu’en 2020 :
● 40 000 logements dans le parc privé individuel ;
● 50 000 logements dans le parc privé collectif ;
● 35 000 logements dans le parc social.

À compter de 2021, l’objectif s’élève à 180 000 logements à rénover au niveau BBC Rénovation par an.

 
 
S'abonner Se désabonner