Qu’est ce que l’habitat indigne ?

 

Moisi, fils électriques qui pendent, escaliers dangereux…tous ces indices, et ils ne sont pas les seuls, peuvent faire penser qu’un logement est indigne. Vous trouverez une liste plus précise dans cet article.

Un logement indigne ce peut être :

- un local habitable dont la surface est inférieure à 9 m2,

- un lieu sans ouverture ou élément de confort (point d’eau, chauffage),

- un local non destiné à être habité (cave, parking),

- une cabane dans un bidonville,

- un logement ou un bâtiment dont les dysfonctionnements peuvent menacer la santé ou la sécurité des occupants (installations électriques défaillantes, escaliers dangereux, présence de plomb ou d’amiante, infiltrations d’eau dans les murs, conduits d’évacuation de monoxyde de carbone défectueux ou inexistants)…

Cette liste n’est pas exhaustive.

Voir la définition sur le site de l’Anah.

En savoir plus :

- pour les locataires : Guide de l’occupant (format pdf - 1014.5 ko - 26/02/2013)

- les enjeux en Ile-de-France : L’habitat dégradé et indigne en IDF (format pdf - 7.2 Mo - 26/02/2013)

- pour les locataires : Anil : votre logement est en mauvais état : que faire ? (format pdf - 289 ko - 28/03/2013)