Plan francilien de rénovation énergétique des bâtiments : l’État mobilise les acteurs locaux

publié le 18 mars 2019 (modifié le 16 avril 2019)

La rénovation énergétique des bâtiments est un enjeu majeur de la transition énergétique, notamment en Île-de-France avec un parc de logement le plus ancien de France aux mauvaises performances énergétiques. 864 000 ménages franciliens (pour 5,6 millions au niveau national) sont ainsi concernés par la précarité énergétique. L’État agit donc au niveau régional pour mener une action partenariale forte à destination des ménages fragiles.

Mettre en œuvre le plan francilien

L’État et l’Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie (ADEME) ont lancé en avril 2018, le Plan de rénovation énergétique des bâtiments (PREB) accompagné d’une grande campagne nationale pour mobiliser les Français et les acteurs publics et privés en faveur de la rénovation énergétique.
Le 20 mars, afin de mettre en œuvre la déclinaison régionale de ce plan, la Direction régionale et interdépartementale de l’habitat et du logement (DRIHL) a, sous la présidence de Julien Charles, préfet, secrétaire général pour les affaires régionales, à la préfecture de la région d’Île-de-France, réuni les acteurs de la rénovation énergétique et les collectivités territoriales.
Au cours de cette journée, les collectivités territoriales, l’Anah, les conseillers du réseau FAIRE, des professionnels du bâtiment, et représentants des propriétaires ont échangé sur les actions à entreprendre :

  • informer les ménages,
  • conduire des stratégies territoriales de rénovation énergétique de l’habitat,
  • accompagner les particuliers dans leur projet,
  • mobiliser des professionnels locaux du bâtiment,
  • faciliter la prise de décision dans l’habitat collectif,
  • rénover dans le cadre des opérations programmées,
  • impliquer les propriétaires bailleurs privés dans les travaux de rénovation énergétique.

Julien Charles a par ailleurs souligné l’importance de mettre l’accent sur l’information des ménages et des acteurs parce qu’« en matière de rénovation, informer, c’est accompagner ; informer, c’est agir. ».

Mieux informer pour mieux accompagner, le rôle fondamental des collectivités

La rénovation énergétique, est un chantier d’ampleur à long terme. Pour passer de la stratégie à l’action, le maillon territorial est là pour conseiller, orienter et convaincre les ménages, et pour mobiliser les professionnels du bâtiment.
Les collectivités tiennent donc un rôle de premier plan. C’est pourquoi il leur est demandé de s’engager au quotidien en tenant compte des spécificités locales à la fois pour le repérage de la précarité et des besoins de rénovation énergétique du parc. Elles doivent également proposer une offre d’information et de conseil aux ménages concernés


Télécharger :