A LA UNE
 

Mise en œuvre du Plan Pauvreté : la DRIHL mobilisée

publié le 14 décembre 2018 (modifié le 7 janvier 2019)

Annoncée le 13 septembre dernier par le président de la République, la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté, fruit d’une concertation avec les acteurs de terrain, prévoit non seulement des mesures de lutte contre la pauvreté, mais se donne également pour objectif sa prévention dès la petite enfance.
Pleinement interministérielle, cette stratégie concerne notamment l’hébergement, l’accès au logement, l’emploi, l’éducation, et le secteur sanitaire et médico-social.
Elle sera mise en œuvre à l’échelle départementale, dans un cadre défini à l’échelon régional.
Une conférence régionale des acteurs se réunira deux fois par an en présence du délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes.
La DRIHL est pleinement mobilisée pour contribuer à la mise en œuvre opérationnelle de la stratégie dans les domaines de sa compétence, notamment l’hébergement.
Rappel
Une enquête flash réalisée dans la nuit du 20 au 21 juin auprès des personnes hébergées par l’État dans le dispositif hôtelier indique que 50% des personnes ainsi mises à l’abri en Île-de-France sont des enfants, accompagnés de leur famille ou de groupes d’adultes.

  • Les enfants et adultes en famille représentent 92% du total des personnes hébergées.
  • Les femmes seules enceintes et /ou avec enfants exclusivement de moins de 3 ans, susceptibles de relever du conseil départemental, représentent 11% du total des personnes hébergées. 16% des enfants hébergés ont moins de 3ans, 11% entre 3 et 6 ans, 13% entre 6 et 12 ans.

Pour répondre à ce défi, la DRIHL a mis en place plusieurs mesures :

Le dispositif Solibail

Le dispositif Solibail permet à des familles sortant d’un hébergement à l’hôtel d’occuper, pendant une période moyenne de 18 mois, un logement de transition, avant d’accéder à un logement social répondant à leurs besoins d’insertion.
Au 31 octobre 2018, 4 482 ménages ont quitté une structure d’hébergement – très majoritairement l’hôtel – pour intégrer le dispositif d’intermédiation Solibail.
Dans la même période, 1 553 nouveaux logements intégraient le dispositif et la DRIHL a lancé le 17 octobre un nouvel appel à projets pour l’identification de 2 400 nouveaux logements du parc privé susceptibles de les rejoindre.
Le parc Solibail compte 5 200 logements et devrait atteindre, fin 2022, 8 106 logements, soit 27 560 places.
Au 31 octobre 2018, 3 130 logements locatifs sociaux ont été attribués en Île-de-France à des ménages sortant d’hébergement, dont 1 564 en faveur de ménages se déclarant sans-abri ou en abri de fortune, et ce, malgré une diminution objectivée du nombre total d’attributions.

L’ouverture de places d’hébergement

L’hiver qui commence a conduit la DRIHL, outre l’ouverture de places d’hébergement supplémentaires à renforcer les moyens des maraudes menées par le réseau d’associations partenaires (Croix-Rouge, Ordre de Malte, Emmaüs, Les enfants du Canal…) afin que les personnes qui le demandent puissent être hébergées, afin de mieux identifier les situations de fragilité, notamment les familles avec enfants.

Outre les 105 000 places d’hébergement d’urgence financées par l’État, mobilisées toute l’année, plus de 7 000 places pourront être ouvertes durant la période hivernale.

L’accompagnement social

L’accompagnement social des personnes et des familles hébergées, tant en cours d’année que pendant la période hivernale, est au cœur des préoccupations de la DRIHL et des associations qu’elle finance pour venir en aide aux plus démunis. Chaque personne ou ménage hébergé dans le dispositif d’hébergement financé par l’État fait ou fera l’objet d’une évaluation sociale, et d’un suivi par un professionnel, afin de lui permettre d’accéder à l’ensemble de ses droits et d’entamer un parcours d’insertion.

Le plan pauvreté devrait permettre de renforcer ces actions.