Lutter contre l’habitat indigne à l’échelle des quartiers : l’appel à projet régional rencontre les attentes des collectivités

publié le 16 juillet 2014 (modifié le 12 août 2014)

Les résultats de l’appel à projets régional .

Penser et agir à la bonne échelle, pour les habitants et pour leur cadre de vie ; passer du traitement de l’habitat indigne au logement à un traitement à l’immeuble ou à l’îlot lorsque c’est nécessaire ; mobiliser l’ensemble des acteurs autour d’un projet de requalification urbaine ; c’est la démarche qu’ont proposée à 77 collectivités d’Ile-de-France identifiées comme particulièrement à enjeux dans ce domaine, le préfet de Région et le directeur général de l’Agence Régionale de Santé dans le cadre de l’appel à projet régional lancé fin 2013.

Cette approche a fait fortement écho aux préoccupations des collectivités puisque, dans un calendrier contraint, ce sont 34 territoires qui ont répondu à l’appel et déposé un dossier de candidature, pour la plupart d’une grande qualité.

Sur proposition de la commission de sélection qui a examinée ces projets, Jean DAUBIGNY, Préfet de la région d’Île-de-France, Préfet de Paris, et Claude EVIN, Directeur général de l’Agence régionale de Santé d’Île-de-France, viennent de retenir 19 d’entre eux.

Il va maintenant s’agir de constituer le partenariat autour de chaque projet entre les communes, les intercommunalités, l’Etat, l’ARS et leurs partenaires, institutionnels comme opérationnels dans l’objectif d’une mise en œuvre dans l’année qui vient.

Les projets retenus :

  • La communauté de communes des Deux Fleuves et la ville de Montereau-Fault-Yonne ;
  • La communauté d’agglomération de Melun – Val de Seine et la ville de Melun ;
  • La ville des Mureaux ;
  • La communauté d’agglomération des Portes de l’Essonne et la ville de Juvisy-sur-Orge ;
  • La communauté d’agglomération Seine-Essonne et la ville de Corbeil-Essonnes pour les quartiers du vieux Corbeil et du vieil Essonnes à Corbeil-Essonnes :
  • La ville de Gennevilliers ;
  • La ville de Nanterre ;
  • La communauté d’agglomération de Plaine Commune pour les projets déposés sur les communes et les secteurs suivants :
    • Aubervilliers, en priorité sur le secteur Félix-Faure,
    • La Courneuve,
    • Le secteur du Petit Pierrefitte à Pierrefitte,
    • Saint-Ouen,
    • Stains ;
  • La communauté d’agglomération Est Ensemble et les villes de Pantin et du Pré Saint-Gervais, pour le secteur des Sept-Arpents ;
  • La communauté d’agglomération de la Plaine Centrale du Val-de-Marne et la ville d’Alforville, à l’exception de l’Îlot Seine ;
  • La ville d’Ivry-sur-Seine ;
  • La ville de Vitry-sur-Seine, en priorité sur le secteur Blanqui ;
  • La communauté d’agglomération d’Argenteuil–Bezons et les villes d’Argenteuil et de Bezons ;
  • La ville de Villiers-le-Bel, en priorité sur l’Îlot du Pressoir Est. Un exemple de projet :