La DRIHL et l’APUR publient une étude partenariale sur les dispositifs d’hébergement et de logement adapté dans la MGP

publié le 16 mai 2018

Le dispositif Accueil Hébergement Insertion repose sur trois piliers :
- les structures de premier accueil et d’orientation (dispositif de veille sociale) : 115, maraudes, accueils de jour et SIAO
- le dispositif d’hébergement, composé du dispositif d’hébergement pérenne et des nuitées hôtelières.

Le dispositif d’hébergement pérenne est lui-même constitué :
- du dispositif généraliste, qui regroupe les centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) et les centres d’hébergement d’urgence (CHU) ;
- du dispositif national d’accueil des demandeurs d’asile et des réfugiés, qui regroupe différentes structures dont les centres d’accueil pour demandeurs d’asile (CADA), les centres provisoires d’hébergement (CPH) et l’hébergement d’urgence pour demandeurs d’asile (HUDA) ;

Le logement adapté, susceptible de constituer une étape intermédiaire vers le logement. Il s’agit des résidences sociales et des pensions de famille-maisons relais, auxquelles s’ajoutent également les logements intégrés dans les dispositifs d’intermédiation locative.
La diversité des dispositifs permet de proposer un éventail de solutions pour répondre à la diversité et la spécificité des publics.

Au total les 131 communes de la Métropole du Grand Paris regroupent plus de 114 000 places d’hébergement et de logement adapté, y compris les chambres d’hôtel financées par l’État et les places dans les logements captés au travers des dispositifs d’intermédiation locative.
Ce total ne comprend pas les nuitées hôtelières financées par les départements au titre de l’aide sociale à l’enfance notamment, ni les places du dispositif hivernal, ainsi que les places du dispositif migrant.


Télécharger :