L’Observatoire national de la précarité énergétique renforcé pour la période 2016-2018

publié le 17 juin 2016

Les ministres de l’Environnement, Ségolène Royal, et du Logement, Emmanuel Cosse, ont annoncé le 14 juin 2016 la mobilisation de l’ensemble des acteurs du secteur de l’énergie, du logement et de la solidarité sous l’égide de l’Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE).

Cette mobilisation s’inscrit dans le cadre de la loi de transition énergétique pour la croissance verte, dont l’un des objectifs est de rénover 500 000 logements par an à partir de 2017, avec la moitié occupée par des ménages aux revenus modestes. Afin de lutter contre la précarité énergétique, le gouvernement et les opérateurs énergétiques mettent en place de nouveaux outils et soutiens financiers :

le chèque énergie, qui permet aux ménages d’obtenir une aide de paiement de leur facture pour toutes les énergies (électricité, gaz, fioul, bois, etc.) ;

les certificats d’économies d’énergie dédiés à la lutte contre la précarité : environ 1 milliard d’euros y sera consacré par les vendeurs d’énergie en 2 ans ;

le programme Habiter mieux de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) : 150 000 logements habités par des ménages aux revenus modestes ont été rénovés depuis 2012, auxquels s’ajoutent les objectifs de 2016 (70 000) et 2017 (100 000), avec une économie moyenne de 40 %.

Le président de l’ADEME, Bruno Lechevin, se voit confier la présidence de cette nouvelle organisation, aux côtés de Jérôme Vignon, président de l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale, qui en assurera la vice-présidence.