L’amélioration du parc privé de logements en Île-de-France, une priorité de l’Agence nationale de l’habitat

publié le 7 février 2018 (modifié le 14 février 2018)

Communiqué de presse

Paris, le 7 février 2018

Plus d’une soixantaine de personnes ont participé, mardi 6 février, au séminaire annuel des acteurs régionaux de l’Agence nationale de l’habitat (Anah), organisé par la Direction régionale et interdépartementale de l’hébergement et du logement (DRIHL). Cette réunion a permis de réaffirmer les priorités d’intervention sur le parc privé pour 2018, avec une attention particulière sur la rénovation énergétique ainsi que sur les copropriétés fragiles ou en difficulté, deux enjeux forts en Île-de-France.

« Ces deux priorités sont essentielles et je tiens à ce qu’une attention toute particulière soit portée aux personnes se trouvant dans des situations financières précaires et dans des logements mal isolés. Lutter contre la précarité énergétique, c’est combattre la vulnérabilité économique des personnes qui sont dans le besoin », a ainsi rappelé Michel Cadot, préfet de la région d’Île-de-France, préfet de Paris.

Des objectifs ambitieux pour améliorer durablement le parc existant

Les acteurs régionaux du logement ont échangé sur le nouveau programme Habiter mieux de l’Anah ainsi que sur le projet de Plan de rénovation énergétique des bâtiments (PREB).

Avec un budget de 82,3 millions d’euros pour l’année 2018 dont 13,9 millions d’euros pour la prime Habiter mieux, les services de l’État en Île-de-France poursuivent leurs efforts en matière d’amélioration du parc privé.

Promouvoir et accompagner le développement du parc privé à vocation sociale

La DRIHL a également rappelé l’importance de promouvoir le parc privé à vocation sociale grâce au renforcement stratégique du subventionnement des propriétaires. Cette promotion étant favorisée par le Plan Logement d’abord et la reconduction de la prime d’intermédiation locative.

Les opérateurs présents ont également été sensibilisés aux problématiques et notamment aux objectifs d’accompagnement des copropriétés fragiles et en difficulté ainsi que de rénovation énergétique qui restent particulièrement ambitieux pour l’année 2018 avec 9 480 logements franciliens à rénover.


Télécharger :