Inauguration du Centre Les Sureaux à Montreuil

publié le 15 juin 2017

Le 20 juin 2017, le Président du COS M. Jean ARIBAUD, inaugurera le nouveau bâtiment du centre COS Les Sureaux, en présence de M. Pierre-André DURAND Préfet de la Seine-Saint-Denis, M. Patrice BESSAC Maire de Montreuil, Mme Manon LAPORTE Conseillère régionale d’Île-de-France et M. François LANDAIS, Directeur Régional et Interdépartemental adjoint de l’Hébergement et du Logement, Directeur de la DRIHL Seine-Saint-Denis.

Situé à Montreuil en Seine-Saint-Denis, le COS Les Sureaux comprend un Centre d’accueil pour demandeurs d’asile (CADA) et un Centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS). Cet établissement, qui fête également cette année son 50ème anniversaire, a été l’un des premiers foyers pour travailleurs migrants ouverts en 1967 par l’abbé Alexandre Glasberg, fondateur du COS. Devenu vétuste, le bâtiment a été démoli et entièrement reconstruit avec une capacité d’hébergement de 74 personnes. Les demandeurs d’asile et les jeunes en insertion sociale ont ainsi emménagé dans ce nouveau lieu d’hébergement fin 2016.

Le Centre d’accueil pour demandeurs d’asile (CADA) accompagne 110 réfugiés :
Les missions du CADA sont accueillir, héberger et accompagner les personnes en demande d’asile. 24 d’entre elles sont accueillies aux Sureaux en hébergement collectif et 86 autres sont dans des appartements diffus situés à Montreuil et dans les environs. Tous, personnes isolées ou familles avec et sans enfant, ont en commun l’exil ainsi que des traumatismes liés aux événements douloureux vécus dans le pays d’origine, à l’errance qui suit la fuite et au rejet multidimensionnel des peuples d’accueil.
L’équipe de professionnels salariés des Sureaux les guide vers leur accès aux droits fondamentaux, au système de santé, à l’enseignement du français et à la scolarisation des enfants. Elle les accompagne également dans les démarches administratives et juridiques liées à la demande d’asile, les soutient dans leur fonction parentale et leur propose la découverte et l’appropriation des repères et codes de notre société. Son objectif est d’accompagner ces personnes dans leur parcours de vie et de préparer leur intégration indépendamment de l’aboutissement de la demande d’asile (une moitié d’entre eux seulement obtient le statut de réfugié ou une protection internationale subsidiaire).

Face au défi que représente l’accueil de centaines de milliers de personnes fuyant leur pays en guerre ces derniers temps, et fidèle à l’héritage de son fondateur résistant Alexandre Glasberg, le COS agit activement en collaboration avec les pouvoirs publics de Seine-Saint-Denis dans le développement de réponses adaptées aux besoins des personnes en demande d’asile et des réfugiés.

Le Centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) accompagne 72 personnes isolées :
Le parcours des personnes accueillies (moyenne d’âge 23 ans) est marqué par des ruptures familiales et sociales multiples et, pour certains, par des périodes de vie dans la rue. Ils arrivent au CHRS avec des problèmes sanitaires, administratifs et judiciaires, certains avec des dettes et des addictions (alcool, drogue), et pas ou peu de qualifications professionnelles. Tous ont besoin de poursuivre l’apprentissage inachevé du savoir-être, du savoir-vivre et du savoir-habiter en collectivité.
Les missions du CHRS sont de les accueillir, les héberger et les accompagner vers une insertion dans la vie sociale et professionnelle. 50 jeunes sont accueillis en hébergement collectif aux Sureaux, et 22 autres sont en hébergement diffus à Montreuil et dans les environs. Il s’agit notamment de les aider à la construction et à la mise en œuvre d’un projet de vie personnalisé (formation, emploi, logement, vie familiale, sociale et citoyenne, accès à la culture, au sport et aux loisirs…) et de préparer avec eux leur départ du CHRS vers un logement intermédiaire (résidence sociale, maison relais, pension de famille) ou un logement autonome (appartement locatif social ou privé).

Le CP du COS : communique inauguration centres cos les sureaux (format pdf - 129.9 ko - 15/06/2017)