Favoriser le relogement de ménages reconnus prioritaires et la mixité sociale : renforcement du partenariat entre l’Etat et Action Logement

publié le 26 septembre 2019 (modifié le 1er octobre 2019)

Dans le cadre du 80e congrès de l’Union Sociale pour l’habitat, Michel Cadot, préfet de la région d’Île-de-France et Olivier Rico, directeur général d’Action Logement services, ont signé, ce 26 septembre 2019 en présence de Marie-Christine Oghly, présidente d’Action Logement et Jean-Jacques Pérot, vice-président du Comité régional Action Logement Île-de-France, un protocole d’accord relatif au relogement des ménages prioritaires.

La mise en œuvre du Droit au Logement opposable (DALO) constitue un chantier prioritaire pour l’État dans lequel l’ensemble des partenaires détenteurs de contingents de logements au sein du parc locatif social doit être impliqué. Depuis la loi du 25 mars 2009, de mobilisation pour le logement et la lutte contre les exclusions, plusieurs protocoles d’accord ont été conclus entre l’État et Action Logement.
Action Logement a répondu aux objectifs de relogement des ménages prioritaires DALO et sortant de structures d’hébergement, définis dans le protocole de mai 2016, avec 11 500 attributions. En 2018, malgré un contexte marqué par une baisse des attributions dans le parc social conventionné, près de 4 700 familles prioritaires ont été relogées par Action Logement.
Depuis 2016, Action Logement a déployé, en Île-de-France, une équipe dédiée au relogement des salariés reconnus prioritaires.

Forts de leur partenariat historique, l’État et Action Logement souhaitent, dans le cadre de ce nouveau protocole, élargir le champ de leur intervention conjointe aux enjeux de mixité sociale au travers d’actions concrètes et mesurables d’accompagnement des candidats DALO.

Inclure les demandeurs d’emploi dans le dispositif

L’accord signé ce jour a pour objet de définir les modalités de réservation obligatoire d’un quart des attributions annuelles de logements aux salariés et aux demandeurs d’emploi, bénéficiant d’une décision favorable au titre du DALO.
En facilitant et en sécurisant l’accès au logement pour les populations les plus fragiles, l’État et Action Logement poursuivent dans ce protocole leur engagement mutuel en faveur de l’accès à l’emploi.


Télécharger :