Effinergie : une étude sur les bâtiments rénovés à basse consommation

publié le 28 septembre 2018

Le Ministère de la Cohésion des Territoires, chargé du logement, et l’ADEME sont partenaires d’Effinergie dans le cadre de l’Observatoire des bâtiments à énergie positive (BEPOS) et basse consommation (BBC).

Cet observatoire a pour enjeu d’accompagner la généralisation des bâtiments à énergie positive et la massification de la rénovation énergétique, de valoriser le savoir-faire des professionnels, de contribuer à l’élaboration des futures réglementations et d’identifier les besoins en formation.

Dans ce cadre, Effinergie publie une nouvelle étude, qui présente un retour d’expériences sur les bâtiments rénovés au niveau basse consommation.

L’étude a pour objectifs :

- de caractériser la dynamique de la rénovation à basse consommation,
- d’identifier les technologies utilisées dans les travaux de rénovation,
- d’analyser les évolutions techniques en fonction des caractéristiques des projets,
- de proposer une analyse économique de la rénovation basse consommation.

586 opérations ont été analysées dans le secteur résidentiel, représentant près de 30 000 logements collectifs et plus de 500 logements individuels.

Principaux enseignements :

- une dynamique croissante du nombre de projets rénovés à basse consommation,
- les labels permettent de réduire en moyenne les consommations énergétiques réglementaires d’un facteur 3 à 4,8 suivant l’usage du bâtiment,
- les déperditions totales après travaux sont réduites d’un facteur 3 pour l’ensemble des bâtiments.

Quelques tendances ont été observées pour atteindre le niveau BBC Effinergie rénovation :

- dans 80% des projets de rénovation a mis en place un bouquet de travaux composé de 6 à 7 lots en maison individuelle ;
- les bâtiments collectifs sont principalement isolés par l’extérieur (61%), alors que les maisons individuelles bénéficient de solutions plus diversifiées ;
- la ventilation simple flux hygroréglable est plébiscitée (>70%) ;
- l’énergie de chauffage a été changée pour 16% des opérations en collectif et 26% en individuel.

L’étude
20180701etude sur les projets renoves bbc (format pdf - 3.2 Mo - 28/09/2018)