Eco-prêt logement social et entreprises labellisées « RGE » : deux indicateurs au plus haut

publié le 17 mars 2015

Deux indicateurs particuliers permettent de mesurer le niveau d’activité dans le domaine de la rénovation énergétique des logements :

- pour les bailleurs sociaux (logements HLM), le nombre d’éco-prêts logement social demandés ;
-  pour les entreprises du bâtiment, le nombre de mentions « RGE » (« Reconnu Garant de l’Environnement »).

Un niveau inégalé

Ces deux indicateurs viennent d’atteindre, en Île-de-France, un niveau inégalé, avec un triplement :

- du nombre d’éco-prêts logement social en 2014 par rapport à l’année précédente ;
- du nombre d’entreprises labellisées RGE entre avril 2014 et mars 2015.

Ces progressions témoignent d’une volonté des acteurs franciliens de la rénovation énergétique de s’impliquer fortement dans un domaine-phare de la transition énergétique.

Eco-prêt logement social


Près de 20.000 éco-prêts logements social
(pour autant de logements) ont été demandés dans notre région l’an dernier, soit 43,8 % du nombre total d’éco-prêts demandés au plan national (contre moins de 30 % les années précédentes), soit encore une multiplication par 3,5 de l’activité des bailleurs sociaux franciliens d’une année sur l’autre (en nombre de logements).
Ce sont 20.000 logements sociaux franciliens qui, grâce à ces prêts notamment, peuvent faire l’objet d’une rénovation énergétique, destinée à permettre à la fois une meilleure qualité de vie pour les locataires et une meilleure maîtrise de leur consommation énergétique.

Mention RGE : « Reconnu garant de l’environnement"

Les particuliers qui souhaitent bénéficier du nouveau crédit d’impôt transition énergétique (CITE) et/ou de l’éco-prêt à taux zéro pour réaliser des travaux de rénovation énergétique de leur logement doivent dorénavant faire impérativement appel à des entreprises dites « RGE » (« Reconnu Garant de l’Environnement »).

La mention RGE est un signe de qualité attribué aux entreprises qualifiées par un organisme accrédité à cet effet (QUALIBAT, Qualit’EnR, Qualifelec…).

La présence d’entreprises RGE dans les quartiers, au plus près des particuliers, constitue donc un enjeu important.

La DRIHL, en partenariat avec QUALIBAT, est mobilisée :
- pour faire connaître la mention RGE à l’ensemble des partenaires concernés (particuliers, maîtres d’œuvre, collectivités, entreprises…) ;
- pour contribuer à accroître le nombre d’entreprises RGE en Île-de-France.

L’ADEME, les services de l’État et le Conseil régional d’Île-de-France, co-pilotes du Plan de Rénovation de l’Habitat avec la DRIHL, concourent tous à la réussite de ces objectifs.

L’Île-de-France dispose de 2460 entreprises RGE au 1er mars 2015. Leur nombre a triplé au cours des 11 derniers mois.

Répartition par territoire des entreprises franciliennes RGE

Île-de-France Nombre d’entreprises RGE au 1er février 2015 en %
Paris et petite couronne
(92, 93, 94)
929 38 %
Grande couronne
(77, 78, 91, 95)
1 531 62 %
Total Île-de-France 2 460 100 %