Deux ans de CIDD en Ile de France - 2012-2013 - Les résultats

publié le 3 décembre 2015

Une étude rend compte de la mise en place des incitations à la rénovation énergétique

Depuis le 1er septembre 2014, le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) a remplacé le crédit d’impôt développement durable (CIDD). Il est néanmoins intéressant de faire le point sur les impacts de l’ancien dispositif en Île-de-France et sur deux années.

L’ancien CIDD et le CITE sont des dispositions fiscales permettant aux foyers fiscaux de déduire de l’impôt sur le revenu certaines dépenses d’amélioration énergétique de leur résidence principale.

Le crédit d’impôt concerne tous les foyers fiscaux, y compris ceux qui ne payent pas d’impôt sur le revenu.

L’essentiel

  • 180.000 foyers fiscaux franciliens bénéficiaires du CIDD en deux ans (12,6 % du total national)
  • 240.000 actions financées, soit 1,3 action en moyenne par foyer fiscal
  • 1 Md€ de dépense totale, dont 133 M€ de crédit d’impôt
  • 10.000 emplois maintenus ou créés
  • Effet levier du crédit d’impôt : 1 € de CIDD = 7,5 € de dépenses de travaux
  • 5.450 € de dépense moyenne par foyer fiscal, 4.230 € par action réalisée
  • 725 € de CIDD par foyer fiscal, 560 € de CIDD par action

Palmarès des actions :

isolation des parois vitrées et des toitures
+ installation de chaudières à condensation
= 50 % des actions

¾ de logements collectifs, ¼ de maisons individuelles

85 % d’actions isolées (mais cumulables en pluriannuel)
15 % de bouquets de travaux


Télécharger :