Charges locatives : le chauffage en tête des dépenses

publié le 4 octobre 2011 (modifié le 23 décembre 2011)

Selon l’étude menée par l’Olap ( Observatoire des loyers de l’agglomération parisienne) et la DRIHL, les charges de copropriétés représentes, à Paris et en petite couronne, de 7 à 14 % de la dépense logement.
En tête des factures : le chauffage, puis le gardien, suivi par la fourniture de l’eau et enfin le coût de l’ascenseur.

L’Olap (Observatoire des loyers de l’agglomération parisienne) a mené avec la DRIHL une étude expérimentale sur les charges de copropriété récupérées auprès des locataires et leur incidence sur la dépense logement.

Des provisions assez justes

D’après les auteurs, et même si les résultats portent sur un échantillon restreint, l’étude permet de montrer que les provisions pour charges relevées dans les enquêtes annuelles OLAP se révèlent
proches des charges réellement payées et constituent donc une bonne estimation des charges
réelles.

Entre 1,5 et 3 euros/mois/m²

Avec un niveau de 1,5 à 3 €/mois/m², les charges représentent de 7 à 14 % de la dépense logement des locataires. L’étude a aussi mis en évidence une influence de la présence ou non de chauffage collectif sur le niveau des loyers. Les logements sans chauffage collectif ont ainsi un loyer supérieur d’environ deux euros à ceux équipés de chauffage collectif, à autres équipements équivalents.

Chauffage : 729 euros par an pour 58 m²

La dépense annuelle des locataires liée au chauffage a représenté en moyenne 729 € pour un logement de 58 m² de surface moyenne (12,5 €/m²).
Le chauffage collectif et dans cette dépense, la part importante du combustible, sont en tête des postes des factures des ménages étudiés.

Gardien : 440 euros par an pour 56 m²

Après le chauffage, c’est le poste gardiennage qui est le plus conséquent. Dans les immeubles bénéficiant d’un gardien, la dépense correspondante moyenne annuelle d’un locataire a été de 440 € pour un logement de 56 m² de surface moyenne (7,9 €/m²).
L’économie liée à l’absence de gardien est toutefois inférieure à ce montant car la copropriété doit très généralement avoir recours à un employé d’immeuble ou à une société de services pour la sortie des ordures ménagères et le ménage des parties communes, charge intégralement récupérée auprès du locataire alors que le coût du gardien n’est récupéré qu’à 75 %.

Eau : 344 euros par an pour 59 m²

La dépense annuelle moyenne pour la fourniture d’eau est de 344 € pour un logement de 59 m², soit 6,1 €/m². Cette dépense augmente avec le nombre de pièces du logement.

Les résultats s’appuient sur l’exploitation simultanée des récapitulatifs annuels justificatifs des charges envoyés aux locataires et des décomptes annuels détaillés présentés aux copropriétaires pour l’approbation des comptes lors de l’assemblée générale annuelle.
Cette double exploitation est en effet la seule permettant de suivre précisément certains postes comme les consommations d’eau et de combustible et d’avoir la part payée par le locataire.


Télécharger :