Avec le programme Habiter mieux, bien se chauffer et payer moins, c’est possible

publié le 27 avril 2016

Bien se chauffer tout en réduisant le montant de ses factures, c’est l’ambition affichée par le gouvernement qui encourage et promeut le programme Habiter mieux.
Le président de la République François Hollande a d’ailleurs annoncé, le 25 avril, lors de l’ouverture de la 4e Conférence environnementale, que le nombre de bénéficiaires du programme Habiter mieux allait être élargi pour bénéficier non plus à 50 000 Français comme en 2015, mais à 70 000 cette année et 100 000 l’année prochaine.

C’est dans ce cadre-là, que la Direction régionale et interdépartementale de l’hébergement et du logement (DRILH) sous l’impulsion de Jean-François Carenco, préfet de la région d’Île-de-France, préfet de Paris, a récemment réalisé une plaquette Bien vous chauffer tout en réduisant le montant de vos factures ? Oui, c’est possible avec Habiter mieux pour mieux faire connaître et expliquer aux ménages franciliens les aides de ce programme.

Habiter mieux, un programme pour accroitre l’efficacité énergétique des logements et faire des économies

Financé par l’État et par l’Anah (Agence nationale de l’Habitat), ce programme a pour but d’aider les ménages modestes à réaliser des travaux de rénovation thermique de leur logement, en leur apportant une aide financière et un accompagnement professionnel.

Grâce à ce programme, les propriétaires peuvent bénéficier d’une aide financière pour tous travaux d’isolation ou d’amélioration de système de chauffage ou de production d’eau chaude, qui concourent à une amélioration de la performance énergétique du logement d’au moins 25 %.

Habiter mieux, tout comprendre grâce à la DRILH

Dans un souci de simplification et de valorisation de ce dispositif, la DRILH Île-de-France a créé une plaquette explicative qui permet aux ménages propriétaires de leurs logements d’avoir à leur disposition toutes les informations nécessaires pour bénéficier de ce programme (nature des travaux, conditions à remplir, contacts…).

La plaquette