A Paris, les bureaux se changent en logements sociaux

publié le 19 novembre 2013

Une ordonnance devrait encourager la transformation de bureaux en logements sociaux. A Paris, les opérations de ce genre se multiplient depuis quelques années. Un moyen de palier le manque de foncier.

Lancée en septembre dernier, la transformation des bureaux de l’ancien siège social de la régie des Eaux de Paris, en logements sociaux, devrait prendre fin dans trois ans. Sur cette surface de 4 500 m2, au coeur du 14éme arrondissement, seront crées 46 logements sociaux.

Atypique, ce type d’opération n’est pourtant pas exceptionnel. Selon une étude de l’Apur (format pdf - 3.1 Mo - 19/11/2013) , (atelier parisien d’urbanisme) parue en juillet 2013, "le nombre de dossier de transformation de bureaux en logements d’habitation est passé de 70 par an de 2001 à 2004 à 140 entre 2010 et 2012". Au total, en " douze ans, cela a permis la construction d’une centaine de logements annuellement".

Même rares, les opérations de moyenne et de grande envergure, allant de 1000 à 10 000 m2, génèrent " autant de surface que la centaine de petits chantiers réalisés chaque année".

Dans la majorité des cas, à la notable exception d’une tour de 18 étages, porte de Choisy transformée en habitations et en logements étudiants par un bailleur privé, les opérations importantes sont le fait de bailleurs sociaux. "Entre 2001 et 2012, 66 opérations portées par des bailleurs sociaux ont permis de créer près de 1600 logements sociaux SRU", poursuit l’Apur.

A titre d’exemple, la RIVP a totalement restructuré un immeuble de la Poste, situé dans le 12éme arrondissement. Après deux ans de travaux et plus de 21 millions d’euros d’investissement, cet ensemble de bureaux, de restaurant d’entreprise, de gymnase et de logements, est devenu un nouveau lieu, où sont rassemblés 190 logements étudiants et 124 logements sociaux de petite taille (du studio au F2).

Une ordonnance pour faciliter ces opérations

Ailleurs dans le 6éme arrondissement, ce sont d’anciens bureaux EDF qui ont été changés en 23 logements sociaux. Autour de la gare Saint-Lazare, d’anciens bureaux, propriétés de l’Etat et de la SNCF, ont perdu leur usage initial après plus d’un an et demi de travaux, pour permettre la production de 70 logements sociaux.

Ce mouvement, qui prend de l’ampleur, constitue l’une des voies de développement de logements sociaux dans la capitale. Le phénomène devrait être amplifié par la publication par le ministère de l’égalité des Territoires et du Logement d’une ordonnance visant à lever les difficultés inhérentes à certains projets de densification, dans les zones tendues. En vertu de ses nouvelles dispositions, l’autorité chargée de délivrer le permis pourra déroger au cas par cas, aux règles du plan local d’urbanisme relatives au volume, au gabarit et à la densité des constructions qui s’avèrent parfois inutilement contraignantes, en particulier en ce qui concerne, entre autres, la transformation de bureaux en logements.

Quelques exemples à Paris :

  • Le 28 quai des célestins 75004 :

Transformation de bureaux des services de la ville de Paris en logements sociaux ;

Maître d’ouvrage : ELOGIE ;
Durée des travaux : 2010-2012 ;

Une réhabilitation assez lourde : reprise des planchers, cloisonnements, cage d’escalier…

15 logements sociaux créés.

  • 246 rue de Bercy 75012 :

Restructuration d’un immeuble de La Poste partiellement donné à bail et composé de parkings, de bureaux, d’un restaurant d’entreprise, de logements, et d’un gymnase. 16 600m² de bureaux transformés, constituant ainsi l’une des deux seules opérations ayant dépassé les 10 000m² de transformation à Paris.

Maître d’ouvrage : RIVP ;
Durée des travaux : 24 mois (Septembre 2010-octobre 2012) ;

Une opération très complexe : rendre autonome chacun des éléments composant l’immeuble, aménagement de l’éclairement (problème de densité).

190 logements étudiants (CROUS) et 124 logements sociaux (studios et T2) ont été créés.

  • 9 rue Schœlcher 75014 :

Transformation de l’ancien siège social de la régie « Eau de Paris » d’une surface de 4500 m2, propriété de la ville de Paris en logements sociaux.

Maître d’ouvrage : RIVP ;
Durée des travaux : 36 mois (septembre 2013-automne 2016) ;

46 logements sociaux (PLAI, PLS et PLUS) ont été créés.

  • 30-32, quai des Célestins 75004 :

Transformation d’immeubles de bureaux, propriété du département de Paris louée par bail emphytéotique au profit de la SGIM, pour la création d’un pôle intergénérationnel d’habitation (résidence de personnes âgées et foyer de jeunes travailleurs).

Maître d’ouvrage : SGIM ;
Durée des travaux : 2012 - 2015 ;

47 PLA-I et 45 PLUS vont être créés.

  • 209-213 rue Lafayette 75010 :

Transformation de trois bâtiments ville de Paris accolés en logements sociaux et en une maison de l’emploi.

Maître d’ouvrage : RIVP ;
Durée des travaux : 2010 - mars 2012 ;

Trois immeubles aux structures différentes (immeuble haussmannien et immeubles des années 50). Aménagement d’une cour (50 m²) pour les services et d’un jardin suspendu (120 m²). Mise en place de panneaux solaires et isolation renforcée. Certification Patrimoine Habitat Environnement.

73 logements sociaux (7900 m²) et une maison du développement économique et de l’emploi (850 m²) ont été créés.