5 moments clés pour une rénovation énergétique de qualité

publié le 6 février 2018

Le groupe de travail « Qualité de la construction et de la rénovation des bâtiments en Île-de-France » a rassemblé, autour de la Direction régionale et interdépartementale de l’habitat et du logement (DRIHL), de la Direction régionale et interdépartementale de l’équipement et de l’aménagement (DRIEA), de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) et du Conseil régional d’Île-de-France, les acteurs régionaux du secteur du bâtiment dans une démarche collaborative fructueuse.

S’engager dans la massification des rénovations énergétiques des logements est une nécessité de la transition énergétique, confirmée, au niveau régional, dans le schéma régional climat-air-énergie (SRCAE).

Dans ce contexte, une tension apparaît entre le terme de massification et la qualité attendue des réalisations et devient alors un sujet de préoccupation des acteurs. La nécessité d’améliorer, de manière constante, dans la décennie à venir, la qualité des interventions dans l’ensemble de la chaîne du logement devient alors centrale.

Le groupe de travail a choisi de travailler successivement sur chacun des moments-clés d’un projet de réhabilitation de bâtiment et plus spécifiquement sur les livrables qui lui sont associés. Ont ainsi été traitées les questions :

- des diagnostics,
- des stratégies de rénovation,
- du contrat de maîtrise d’œuvre,
- des devis,
- et de la réception des travaux.

Les fiches rassemblées dans la présente brochure constituent le premier livrable de cette série de travaux, qui ont commencé au printemps 2015. Il s’agit d’une synthèse des échanges qui ont permis :

- d’établir un dialogue entre les acteurs régionaux de la chaîne d’activité du bâtiment,
- d’acter des représentations des différents acteurs et de partager les référentiels de qualité ;
- de repérer des bonnes pratiques de gestion de projets entre acteurs et de les partager,
notamment sur le contenu des livrables inhérent à tout projet de travaux ;
- d’identifier, dans les processus de projet, les aspérités qui sont sources de non-qualité et
d’établir une cartographie des risques de non-qualité (matrice des risques).

Il s’agit d’un travail technique mais qui sera suivi de synthèses pédagogiques à destination des
personnes en situation de conseil ou d’accompagnement vis-à-vis des maîtres d’ouvrage non professionnels. Les travaux vont se poursuivre par ailleurs sur de nouveaux « moments clés » ainsi que sur les projets de construction neuve.

Groupe de travail « Qualité de la construction et de la rénovation des bâtiments en Île-de-France » janvier 2018 (format pdf - 3.3 Mo - 17/04/2018)